Le Syndrome Urinaire Félin

Le syndrome urinaire félin (SUF) est une affection touchant le bas appareil urinaire du chat, c’est-à-dire l’urètre et la vessie. Le chat peut présenter des difficultés à uriner, et peut même aller jusqu’à une obstruction complète de sa vessie, on parle alors de chat « bouché ». Ce dernier cas constitue une urgence absolue puisque cette affection peut entrainer la mort de l’animal en absence de traitement.

1136_les_chats.jpg

Présentation clinique

Il existe de multiples origines au SUF : la cystite idiopathique (dont on ne connait pas la cause) intervient dans 10 à 50% des cas. Elle est très souvent secondaire à du stress (modification de l'environnement : arrivée d’un nouvel animal à la maison, déménagement,...).

Dans d’autres cas, une obstruction de l'urètre (tuyau entre la vessie et l'extérieur) empêchant une émission de l'urine est en cause. Soit avec un bouchon muqueux composé de cellules et de déchets tissulaire (20-60%) ou des calculs (30%). Plusieurs types de calculs ont été mis en évidence chez le chat, les plus fréquents sont les oxalates de calcium et les struvites (ou phosphates ammoniaco-magnésiens).

On note également d’autres causes plus rares : infections urinaires, tumeurs, sténoses de l’urètre, etc…

Les Facteurs de Risque

Les mâles sont plus à risque : en effet, ils ont un urètre de plus faible diamètre que les femelles, le risque d'obstruction est plus important.

La composition de la nourriture (trop riche en phosphore ou en magnésium, ou modifiant le pH) peut favoriser la formation de calculs.

De plus, la sédentarité et le surpoids sont un gros facteurs de risque.

Traitement

C'est une urgence vitale, il faut donc consulter au plus vite pour mettre en place un traitement. A plus long terme, le traitement dépendra de la cause primaire à l'origine de la maladie.

En Urgence

La priorité sera de lever l’obstruction : sous anesthésie générale, un sondage urinaire est réalisé. La sonde est laissée en place quelques jours afin de bien vidanger la vessie et d’en permettre le rinçage (évacuation des calculs et cristaux présents). Une perfusion adaptée est également mise en place associée à des anti-inflammatoires, des spasmolytiques... Des examens complémentaires (analyse d'urine et radiographie) vont permettre de déterminer l'origine de la maladie. Si de gros calculs sont visibles, une chirurgie pourra s'avérer nécessaire.

Dans certains cas, lorsque les obstructions récidivent régulièrement sans que les traitements parviennent à les prévenir, une urétrostomie pourra être envisagée. il s’agit d’aboucher l’urètre plus profond et de plus gros diamètre directement à la peau, après amputation du pénis.

 Au Long Terme

Il va dépendre de la cause première du SUF.

◘ En cas de calculs urinaires : mise en place d’une alimentation adaptée, modifiant le pH et limitant la quantité de déchets à l’origine de la formation des cristaux.

◘ En cas de cystite idiopathique : diminution du niveau de stress ou des facteurs anxiogènes dans l’environnement du chat. Certains compléments nutritionnels, ou des sprays à base de phéromones peuvent être une aide précieuse dans ce cas.

 

Sonde en place

Calculs dans la vessie

Chat anxieux