Le Surpoids et l'Obésité

Le surpoids et l’obésité des animaux domestiques sont des problèmes d’actualité que l’on rencontre fréquemment. L’Organisation Mondiale de La Santé définit le surpoids comme « une accumulation anormale ou excessive de graisse corporelle, pouvant nuire à la santé ». A partir d'un surpoids supérieur ou égal à 10% du poids idéal, il s'agit d'une obésité.

Une étude Américaine datant de 2016, menée par le Banfield Pet Hospital, sur 2.5 millions de chiens révèlent qu’entre 30 et 45% d’entre eux étaient en surpoids voire obèses.

Facteurs de Risque

C’est une maladie complexe et multi factorielle qui trouve de nombreuses origines que nous détaillons ci-après. Certaines races, comme les Bouledogues ou les Labradors, ont génétiquement une prédisposition au surpoids.

Alimentaire

Des rations non adaptées, une nourriture trop abondante ou de mauvaise qualité, un excès de friandises ou un grignotage offert lors des repas augmentent l'apport en calories.

Environnementale

Le manque d’exercice est un grand facteur limitant de la dépense énergétique : par exemple, l'absence de balade assez longue, un temps de jeu diminué ou une vie trop sédentaire. La balance entre apport d'énergie et dépense se déséquilibre et entraine la prise de poids.

Pathologique

Certaines maladies chroniques, telles que le diabète, la Maladie de Cushing ou l’hypothyroïdie favorisent la prise de poids.

Hormonale

La stérilisation entraîne des dérèglements hormonaux à l'origine d’une prise de poids. L’absence d’hormones sexuelles réduit la consommation d’énergie et entrainent un stockage des graisses qui étaient autrefois assimilées.

Médicamenteuse

Les corticoïdes ou les antiépileptiques par exemple, peuvent faire prendre du poids à un chien.

La Maladie

L’excès de poids peut entraîner de nombreux problèmes de santé : diminution de l’espérance de vie (jusqu’à deux ans de moins pour les animaux obèses!), problèmes cardiopulmonaires, arthrose et difficultés locomotrices, sensibilité du système digestif (diarrhées fréquentes ou constipation, flatulences), baisse du système immunitaire (rendant l’animal plus sensible aux infections), risque accru de développer des tumeurs ou un diabète sucré.

 

Symptômes

Reconnaître l’obésité chez le chien passe par une palpation et une observation de son embonpoint. En passant les doigts le long des côtes, il faut sentir les trois dernières sans appuyer, voire même les voir à l’œil nu.

Soigner et Prévenir

Tout comme chez l’Homme, l’obésité et le surpoids peuvent se réduire grâce à l’activité physique et à une alimentation adaptée, qui seront adaptées à chaque animal. Toutefois, il est nécessaire d’identifier la cause de la prise de poids pour être efficace. Il faut ainsi traiter chaque facteur favorisant le surpoids.

Il est plus facile de prévenir l’obésité que de la guérir. Permettre à son chien de se dépenser énergétiquement tout en adaptant sa nourriture à sa condition (stérilisé ou non, mode de vie, race…) sont deux éléments essentiels pour cela. 

fotolia_95721366.jpg