Le laurier-rose

Info Intox

Le laurier-rose (Nelium oleander) est un arbuste de la famille des Apocynacées largement répandu sur le pourtour méditerranéen et commercialisé partout en France pour son caractère ornemental.

Les feuilles étant amères, les carnivores domestiques ne sont que peu concernés. Cependant, au cours du jeu ou en phase de recherche (nez au sol) les chiens peuvent se contaminer. Les ruminants et les chevaux font souvent l’objet d’intoxication par le laurier-rose.

Laurier-rose-nerium-oleander.jpg

Circonstances de l'Intoxication

Elle fait suite au mâchonnement ou à l’ingestion d’une quelconque partie de la plante. La sécheresse ou le gel peuvent favoriser l’ingestion des feuilles qui, fraîches, sont amères.

Toxicité

Toute partie de la plante contient des saponines irritantes et des hétérosides cardiotoniques, principalement représentés par l’oléandroside (ou oléandrine). Cette dernière entraîne de nombreuses modifications intra-cellulaire (notamment au niveau de l'équilibre du calcium et du potassium). Ces modifications vont avoir un effet inotrope positif (augmentation de la contractilité cardiaque) et une hyperexcitabilité musculaire. L’oléandroside va également avoir une action sur le système nerveux autonome, en déprimant l’automatisme du rythme cardiaque et de l'harmonie des contractions cardiaques (via le nœud sinusal, le myocarde auriculaire et le nœud auriculo-ventriculaire). Elle va également stimuler le centre nerveux du vomissement à la base du crâne.

 

La dose toxique est de 3 grammes de feuilles sèches par kilogramme de poids de l'animal.

Symptomes

Les signes digestifs sont les premiers à apparaître. Ils regroupent des vomissement, de la diarrhée, des douleurs abdominales, une hypersalivation voire une anorexie (arrêt de la prise alimentaire).

A moyen terme, des signes neurologiques peuvent apparaître : convulsions, opisthotonos (position en extension complète, avec la tête relevée et le dos cambrée, l'animal ne tient pas debout), ataxie (démarche anormale), trémulations musculaires, mydriase (iris ouvert anormalement) et prostration.

Plus tardivement, une atteinte cardiaque apparaît.

Pronostic

La mort peut survenir de quelques minutes à quelques heures par arrêt cardiaque et paralysie des muscles respiratoires.

Le pronostic est systématiquement réservé. La rétrocession des signes cliniques est toujours très lente (jusqu’à un mois dans la littérature).

laurier-rose-haie.jpeg