Le Syndrome Dilatation Torsion de l'Estomac

Cette pathologie est extrêmement douloureuse, à évolution rapide, et peut tuer un chien en quelques heures, c'est donc une urgence absolue. Ce syndrome débute par une dilatation de l’estomac (aliments, eau, ou air). L’estomac tourne ensuite sur lui-même : l’entrée et la sortie de l’estomac  sont occlues et son contenu ne peut plus ressortir. La dilatation-torsion de l'estomac concerne principalement les chiens de grandes races ou de races géantes, même si des cas sont rapportés chez des chiens de petit format.

Etiopathogénie

A ce jour, on ne connait pas précisément les causes de cette affection mais c'est très probablement multifactoriel.

La Dilatation

L'estomac se distend avec un contenu aérique, liquidien et solide. Les gaz sont essentiellement dus à l'aérophagie (air avalé). Les liquides et solides proviennent de l'alimentation et de l'abreuvement, mais aussi des sécrétions gastriques ou d'un transsudat consécutif à l'obstruction vasculaire secondaire par la dilatation (le retour du sang veineux étant perturbé, du liquide sort à travers la paroi des vaisseaux sanguins).
Cette dilatation de l'estomac engendre un positionnement anormal du sphincter œsophagien et du pylore (entrée et sortie de l'estomac), empêchant sa vidange.

La Torsion

Elle s'effectue pratiquement toujours dans le sens des aiguilles d'une montre : l'estomac s'enroule sur lui-même. Le pylore normalement à droite, se déplace en longeant le ventre vers la droite et le fundus normalement sur le côté gauche passe également à droite (cf schéma). Souvent la rate est entraînée dans le mouvement. Les vaisseaux sanguins irriguant l'estomac et la rate sont alors vrillés jusqu'à occlusion pouvant provoquer une nécrose des organes.

Les Conséquences

Un état de choc apparaît très rapidement. Les veines porte et cave (ramenant le sang de l'abdomen vers le coeur) se retrouvent comprimées par la dilatation. Cette obstruction entraîne une stase du sang (arrêt de circulation) dans les organes (rate, reins, foie, intestin, pancréas, muscles), le débit cardiaque diminue et une hypotension apparaît, conduisant à un manque d'oxygénation de tous les tissus.

La conséquence plus tardive de cette stase sanguine est la coagulation intravasculaire disséminée consommant des plaquettes et des facteurs de coagulation. Le sang n'est alors plus apte à coaguler normalement et le risque d'hémorragie augmente. Enfin des troubles du rythme cardiaque peuvent apparaître jusqu'à trois jours après la chirurgie.

Epidémiologie

Le syndrome dilatation torsion de l'estomac (SDTE) est rapporté dans pratiquement toutes les races de chien. Néanmoins cette affection concerne plus fréquemment les grandes races que les petites.

Le Dogue Allemand semble être un cas particulier et la race la plus touchée : plus de 40% de risque de développer un SDTE au cours de sa vie. Les autres races les plus fréquemment touchées sont : Berger Allemand, Saint Bernard, Setter Irlandais et Gordon, Braque de Weimar, Caniche.

Facteurs de risques

Facteurs de Risque Non Alimentaires

- L'âge : le risque augmente avec l'âge, dû à une laxité des ligaments suspenseurs de l'estomac.

- Le ratio profondeur/largeur du thorax : un thorax profond et étroit augmente la probabilité d'apparition.

- La génétique : si un chien est apparenté au premier degré (frère/sœur, parents) avec un chien ayant eu un SDTE, le risque qu'il en développe un est majoré.

Facteurs de Risque Alimentaires

- Le volume du repas : plus la quantité ingérée d'un seul coup est grande, plus le risque de SDTE augmente.

- L'alimentation sèche : l'addition d'une alimentation humide (restes de table ou boites) aux croquettes semble diminuer le risque de développer un SDTE.

- La composition alimentaire : lorsque les matières grasses figurent comme première source d'énergie, le risque augmente, les matières grasses ralentissant la vidange gastrique.

setter-gordon.jpg

symptomes

De nombreux symptômes peuvent arriver mais ils ne sont pas toujours tous présents. L'évolution de ces symptômes est rapide : quelques minutes à quelques heures !

- Comportement : agitation ou prostration, anxiété.

- Salivation plus ou moins abondante.

- Efforts vomitifs infructueux.

- Abdomen distendu : gonflement lié à l'air présent dans l'estomac, et qui est tympanique (bruit de tambour quand on tapote dessus).

- Douleur : position voutée, incapacité à se poser, halètements, pleurs. Le chien peut aussi se regarder le ventre ou essayer de se cacher.

- Respiration difficile et fréquence cardiaque augmentée.

Traitements

Stabilisation

Une prise en charge immédiate est nécessaire, avec une décompression à l'aiguille directement en salle d'attente si besoin. Cette décompression consiste à piquer dans l'estomac du chien avec une aiguille pour retirer tout l'air possible et dégonfler l'estomac. Ensuite, une perfusion intraveineuse est mise en place, voire une oxygénothérapie et un sondage de l'estomac sous anesthésie.

Des traitements (antibiotiques et anti-douleur principalement) sont utilisés et une radiographie est faite. Sur la radiographie on voit très bien le gonflement aérique de l'estomac (l'air apparaît en noir à la radiographie) et l'image caractéristique de l'estomac retourné est celle du "bonnet de schtroumpf".

Chirurgie

Une fois l'animal stabilisé, on part en chirurgie. L'estomac est visualisé, remis dans sa position normale. On palpera ensuite le pylore pour s'assurer qu'aucun corps étranger ou masse n'empêche la vidange gastrique. Comme le risque de récidive est très important, on procède ensuite à une gastropexie (fixation de l'estomac à la paroi abdominale) pour empêcher une nouvelle torsion.

Post-opératoire

Même si la chirurgie se passe bien, de nombreuses complications dangereuses sont possibles. Il faut donc garder le chien sous surveillance avec un traitement adapté jusqu'à une amélioration complète de son état.

Prévention

Pour essayer d'empêcher l'apparition d'un SDTE, on essaie de contrôler les facteurs de risque précités. Il est cependant illusoire de penser que l'on peut le prévenir à 100%.

Sur les races particulièrement à risque (le Dogue Allemand principalement), une gastropexie préventive peut être mise en place pour éviter toute torsion de l'estomac.

evol-12816.1000.jpg