Les Maladies Bucco-Dentaires

dsgzsg

Sain

Luxation

Yorkshire-Terrier-821x1024.jpg

La Maladie Parodontale

La présence de bactéries dans la bouche de l’animal est physiologique. Il arrive cependant qu’elles se développent trop rapidement, ce qui crée la plaque dentaire entraînant le tartre. Si cette plaque s’accumule, une gingivite (inflammation des gencives) apparaît progressivement. En l’absence de soin, la maladie évolue en parodontite. Les dents se déchaussent et l’os adjacent (mâchoire supérieure ou inférieure) se détériore. 

Signes Cliniques

Une halitose (mauvaise haleine) est généralement le signe le plus identifiable. L’animal peut également avoir des difficultés à s’alimenter et saliver davantage. Une gingivite est observable ainsi que du tartre dentaire. Enfin, des douleurs bucco-dentaires apparaissent : frottement de la tête et la bouche, refus de s'alimenter,...

La gingivite est une inflammation réversible des gencives. La parodontite, quant à elle, est une affection inflammatoire irréversible du tissu non-gingival. Il comprend le cément, l’os alvéolaire et le ligament alvéolo-dentaire. Elle s’évalue en mesurant le niveau de déchaussement des dents.

Les Grades

Stade 0 (animal sain) : le parodonte est sain. La gencive est fine, bien adhérée à l’os. Elle est de couleur rose, ou pigmentée.

Stade 1 : une gingivite légère à sévère s’installe. Une mauvaise haleine est constatée, de même que la présence de tartre. Selon la gravité de cette gingivite, des saignements peuvent apparaître. La gencive est rouge et enflée.

Stade 2 : la parodontite est légère. Le tartre commence à s’insérer sous la gencive et les racines dentaires apparaissent. Les dents se déchaussent et la gencive adhère moins à la dent. Des poches parodontales se créent (jusqu’à 5mm).

Stade 3 : la parodontite est modérée. L’accumulation de tartre est plus importante, ce qui entraîne la destruction de l’os alvéolaire. Les dents se déchaussent davantage et une plus grande portion des racines dentaires sont visibles. Les poches parodontales sont plus profondes (7mm).

Stade 4 : la parodontite est sévère. Les dents sont totalement détachées de l’os et la totalité de la racine est visible. Les poches parodontales dépassent les 7mm de profondeur. Une communication avec les cavités nasales peut se produire suite à la destruction osseuse.

Symptômes

Les signes cliniques sont très variables et peuvent aller d’une absence totale de symptôme, à une boiterie sévère avec suppression de l’appui.

Les chiens se mettent parfois à marcher sur 3 pattes sur quelques foulées puis retrouvent une démarche tout a fait normale. Cette boiterie peut devenir plus fréquente et plus marquée. Une réticence à se déplacer et une fatigabilité inhabituelle peuvent être constatées. Parfois, les 2 pattes arrières sont arquées (comme un cow boy).

Après évolution, on peut observer une fonte musculaire. La rotule se luxe de plus en plus facilement, les lésions au niveau du cartilage articulaire progressent, de l’arthrose se met en place, et vient compliquer le tableau clinique. La luxation de la rotule peut également être à l'origine ou la conséquence d'une rupture du ligament croisé antérieur, entrainant encore une plus grande instabilité du genou.

Traitements

Un traitement médical peut être mis en place en cas de douleur, mais son efficacité laisse à désirer : on ne traite pas le problème, seulement ses conséquences. Le traitement chirurgical reste donc le traitement de référence, mais son indication dépend des cas. Les grades 1 ne sont jamais opérés en première intention alors que pour les grades 3 et 4 c'est toujours recommandé. Pour les luxations de grade 2, tout dépend de l'âge de l'animal et de la douleur ou gêne.
La chirurgie vise à corriger les différentes déformations osseuses et à rectifier l'axe de traction de la rotule pour éviter la récidive.

Et pour les Chats

L'éthiopathogénie est comparable même si la luxation de la rotule chez le chat reste anecdotique. Les races prédisposées sont les Devon Rex, les Abyssins et les Maine Coon. Les signes cliniques sont également plus cachés, avec une réticence et une difficulté à sauter.

saut-de-chat.jpg