Le paracétamol

Info Intox

Le paracétamol ou acétaminophène est un anti-inflammatoire non stéroïdien, antipyrétique et antalgique de la famille des acétanilidés.

Le chat est l’espèce la plus à risque du fait d’une très forte sensibilité physiologique.
Le chien est également susceptible de s’intoxiquer au paracétamol.

le-paracetamol-est-commercialise-sous-de-nombreuses-appellations-il-est-aussi-present-dans

Toxicité

Il s’agit la plupart du temps de l’automédication parfois même à des doses importantes et répétées pendant plusieurs jours par les propriétaires, surtout chez le chat.


L’ingestion accidentelle est également possible, surtout par le chien ou le chiot.

Les doses létales  pour une administration orale sont :

  • chez le chien : 200 mg/kg

  • chez le chat : 50-100 mg/kg, parfois dès 40 mg/kg

 

La methémoglobinisation correspond à la transformation de l’hémoglobine en methémoglobine. Elle rend celle-ci incapable de transporter l’oxygène. Les signes cliniques apparaissent dès 20% de methémoglobinisation.

Symptomes

Chez le chat, les premiers signes regroupent prostration, troubles digestifs (nausées...), cyanose, hypothermie. Plus tardivement, entre 2 et 7 jours après ingestion, on observe une atteinte hépatique, des signes urinaires (sang, glucose...), une anémie et des signes neurologiques (ataxie, convulsions voire coma). Les signes cliniques vont dépendre du taux de methémoglobinisation du chat et donc de la dose avalée. Une prise en charge rapide doit être mise en place.

 

Chez le chien, la methémoglobinisation est peu fréquente. On observe toutefois des vomissements fréquents, une dépression, une atteinte du foie, une anémie voire des convulsions.

image.axd.webp